La neurostimulation médullaire

Juin 4, 2019 Intermed

La neurostimulation médullaire est une technique qui existe depuis plusieurs décennies. Celle-ci consiste à envoyer des stimulis, via une électrode implantée au niveau de la colonne vertébrale, pour bloquer le message douloureux au niveau des cordons postérieurs de la moelle épinière. Il faut savoir que cette stimulation peut générer des paresthésies, qui sont non douloureuses dans les régions du corps ciblées.

L’indication

La stimulation médullaire implantable est indiquée pour les douleurs chroniques, lorsque les techniques ne nécessitant pas d’intervention ou médicamenteuses ont échoué. L’évaluation des candidats à la pose de neurostimulateurs est réalisée dans un centre de la douleur par une équipe multidisciplinaire.

L’implantation

L’implantation se déroule en deux temps. Le premier temps consiste à l’implantation d’une ou de deux électrodes (soit chirurgicale, soit percutanée) qui sont implantées au niveau de l’espace épidural. Suite à la pose de l’électrode, il y a une phase de test de la stimulation en situation réelle (environ 7 jours) pendant laquelle il y aura une évaluation de la douleur ainsi que de l’efficacité de la stimulation. Si le test est positif (diminution d’au moins 50% de la douleur) alors dans un second temps le stimulateur sera implanté soit au niveau abdominal soit dans la partie haute du fessier. Sinon la sonde sera retirée.

Suivi post opératoire

Après l’implantation le patient sera suivi par l’équipe du centre de la douleur. Les consultations seront régulières. Lors de celles-ci, différents paramètres pourront être modifiés afin d’améliorer la prise en charge du patient, donc de sa douleur.

Le matériel

Le matériel a beaucoup évolué surtout ces dernières années. Maintenant, les dernières sondes et neurostimulateurs sont compatibles IRM. Il existe deux types des neurostimulateurs, les rechargeables et les non rechargeables. Le choix est déterminé par des recommandations de l’HAS (implantation d’un rechargeable en primo implantation lorsque la stimulation est supérieure à 3,5V ou en remplacement si le neurostimulateur non rechargeable a duré moins de deux ans et demi).

Derniers articles

Connaitre les rayon-x

HISTOIRE La radioactivité a été découverte en 1896 par Henri Becquerel et pa

MEDICAL Z un accompagnement face aux brûlures

Il y a 20 000 enfants victimes d’accidents domestiques par an en France, dont

Soignez vos dents

Si une bonne hygiène buccale permet de diminuer les rendez-vous chez votre dent